Hier déjà, mes rhétos m’avaient fait la fête ! Première heure de cours : Alexis avait exercé ses talents de pâtissier en herbe : gâteaux au chocolat et aux poires. Ils s'étaient tous cachés dans le local sombre derrière le banc du professeur et ont attendu mon arrivée...



"SURPRISE ! "


Aujourd’hui, c’était ma « moche journée de cours », celle où je commence le matin avec entrain pour m’arrêter trois heures, récrés non incluses, avant de recommencer l’après-midi jusqu’à quatre heures.


Photo047




Première heure, les 5èmes. Ils m’avaient dit mardi : « on fera une petite surprise ». J’entre en classe avec eux tous très calmes et je commence le cours. Enfin, ce n’était pas vraiment le cours, c’était la mise au point : voir si ce que j’avais compris de ma rencontre avec ma remplaçante correspondait à la réalité.  Puis une toute toute petite voix un peu ennuyée s’est élevée… « Madame, vous ne pourriez pas sortir cinq minutes ? »

Voilà, j’ai quitté le local et, les cinq minutes ayant expiré, je me suis retrouvée avec un tableau tout décoré qui me souhaitait un « bon retour parmi nous ».



Photo048




Il y avait des crêpes (faites par Maxime qui s’est levé à six heures du matin pour l’occasion) et du jus d’orange. C’était le moment de parler du site qui est maintenant en ligne : « les marins latins ». De cette heure sont sortis deux beaux projets : la lecture par chaque élève d’un roman ayant trait à l’histoire de l’antiquité avec présentation devant la classe et « billet » pour le site et sa partie « livres ». Il me reste à trouver des titres suffisamment diversifiés et facilement accessibles en poche. Le deuxième projet, c’est la traduction du latin en français de recettes de cuisine d’Apicius notamment, leur adaptation et leur réalisation (oui, oui, à la maison), photos à l’appui. A suivre…

Après-midi, je commence par les 4èmes. Même scénario : tous très calmes, on aurait entendu une mouche voler dans cette classe où habituellement règne un studieux mais parfois sérieux bavardage. J’étais déjà en train de m’étonner et de me demander ce qui leur arrivait quand ont surgi Laura et Julie avec à la main des gâteaux : une tarte au riz (miam, délicieuse) et une croûte aux framboises.  Applaudissements. Bisous. A eux aussi j’ai parlé du site.



Num_riser0002



Après ce dessert, Homère (avec le massacre des prétendants par Ulysse) m’attendait (« On a oublié toute notre grammaire, m’dame ! »), suivi de « La matrone d’Ephèse ». Et là comme ils n’avaient pas de traduction de tout ce passage du Satiricon, j’ai passé 50 minutes à la leur dicter…

Vous avez déjà dicté du texte à des élèves la dernière de cours, après deux heures d’espagnol. Cela donnait à peu près ceci « Il y avait un point ? », « Ils sont où les guillemets », « c’est quel paragraphe ? Quel numéro », « attendez, je change de feuille - autre version : de cartouche ». Bref !

Ah oui, ce midi j’ai mangé avec L***. Enfin, elle a mangé ! Car, vu que j’ai passé toute la journée à ça, j’ai évité de manger à midi… Et j’ai reçu un parfum nostalgique « chèvrefeuille » et un joli foulard blanc, imprimé noir.

Voilà. Je suis super gâtée…